Alerte: Biocombustible

Depuis quelques mois, en Amérique du Sud, on entend parler de plus en plus des biocombustibles, surtout depuis que Castro et Chavez ont pris radicalement le parti du contre. Cela fait débat sur les blogs, la presse, les dîners, etc. N’ayant pas beaucoup de connaissances sur le sujet et ayant, a priori, une bonne opinion de ce substitut au pétrole, je me suis décidé à faire quelques recherches pour en savoir plus, notamment grâce à un très bon article publié dans un magazine argentin « Veintitres » du mois de juin.

Voilà une idée qui au premier abord séduit. Effectivement, on nous dit : « à bas le pétrole polluant, vive le carburant écolo » Youpi! enfin, on commence à faire quelque chose pour notre planète ! Séduisant n’est-ce pas ?

Mais voilà, quand j’ai commencé à voir que M.Bush était un fervent défenseur du biocarburant, j’ai commencé à me poser des questions ! Ensuite, j’ai entendu parler MM. Castro et Chavez, là je me suis dit : « en voila encore deux qui veulent contre-dire El Gringo », et en général je ne porte pas forcement beaucoup d’attention à ce que peuvent dire ces 2 personnages, ni à ce que peut dire Bush, non plus !

Donc voilà un peu ce que j’ai appris (j’vais essayer d’être clair, ce n’est pas gagné):

Les pros biocombustible que sont les constructeurs automobiles (General Motors, Ford, Chrysler, etc.) nous disent que pour 2010 ils seront capables de produire 50 % de leurs voitures avec un dispositif spécial pour les combustibles biologiques. Cela pourrait réduire de 140 milliards de litres de pétrole la consommation actuelle. Sachant que « l’or noir » est sur le point de se terminer, en 2040 (selon certain) on ne peut qu’applaudir !

Quand on lit les 3 raisons de Bush, on applaudit moins fort, car elles ne semblent pas crédibles :

-La dépendance au pétrole met en cause la sécurité nationale (parle pour toi Georges ! il y a beaucoup de pays importateurs qui ne font pas la guerre aux pays exportateurs !)

-La dépendance au pétrole crée un problème économique pour ceux qui importent ce pétrole (cela a toujours était le cas et ce n’est pas nouveau… alors, c’est vrai que le problème est de plus en plus grand puisque la rareté se paie au prix fort !)

-Et enfin il nous parle de raisons écologiques (c’est surtout sur ce point là qu’on ne le croit plus du tout ! lui le anti-Kyoto, le plus grand pollueur de la planète).

Mais voilà, il y a des types intelligents (spécialistes de l’ONU, de la FAO, chercheurs, scientifiques…) qui sont là pour tirer la sonnette d’alarme et nous dire : « Attention! c’est pas si simple que cela! » et là ce que l’on apprend fait froid dans le dos !

En deux mots, les effets des biocombustibles pourraient être pires que les effets des hydrocarbures !!

Problèmes écologiques

Les cultures des biocombustibles (huile, céréales…) menacent les écosystèmes. Des forêts entières sont appelées à disparaître, pour laisser la place à ces nouvelles cultures. On connaît l’utilité des arbres pour absorber et transformer le CO2 en O2. Donc moins d’arbres, plus de pollution. Il faut savoir aussi que pour le processus de transformation des biocombustibles il faut du pétrole et beaucoup de pétrole ! un comble !
La monoculture à grande échelle pourrait aussi conduire à une perte importante de la biodiversité et à l’érosion des sols.
L’université de Barcelone nous dévoile qu’une analyse du cycle de vie du biodiesel révèle que l’économie d’énergie et de CO2 n’est pas si élevée que l’on pense et qu’il pourrait même être négatif. Cette culture intensive implique une forte utilisation de fertilisants, pesticides et machines agricoles.
Toujours d’après ces scientifiques le mélange (diesel/biodiesel) que voudrez imposé l’Europe n’entraînerait qu’une réduction de 3 % de CO2. En deux mots, ils nous disent que cela ne vaut pas le coup !

Problèmes humains : maladies et faim

En plus des dangers écologiques, il y a les dangers pour l’homme ! Les prix des aliments et matières premières agricoles pourraient s’enflammer. Au lieu du conditionnel, je devrais plutôt employer le présent, car déjà il y a des effets négatifs dans certains pays et notamment les plus pauvres.
Par exemple au Mexique le maïs blanc, qui est un aliment de base (les tortillas), a augmenté de 30 % ! En Colombie, où là aussi le maïs blanc est une denrée de base, le prix de la tonne est passé de us$134 à us$250 en un an et puisque la Colombie n’est pas autosuffisante, elle importe près de 150 000 tonnes à l’année ! Pourquoi une telle augmentation ? La culture du maïs blanc est à l’abandon, car pour faire de l’éthanol on utilise du maïs jaune, cela se vend mieux, les pays développés utilisent de plus en plus ce carburant et il y a un grand avenir pour ce produit. La spéculation sur les marchés internationaux sur le maïs fait le reste !
Le blé, le maïs, le soja, le colza, le tournesol et le yucca (manioc) sont les cultures concernées par ce problème d’inflation.
Un détail qui fait froid dans le dos: le manioc pourrait augmenter de 135 % en quelques années. Il faut savoir que ce tubercule apporte un tiers des calories nécessaires à la population subsaharienne et à plus de 200 millions d’autres personnes sur le continent africain ! La banque mondiale a calculé que la consommation de calorie baisse de 0,5 % chez les populations pauvres chaque fois que le prix augmente de 1 %… effrayant, non ?
alors que les populations des pays riches investissent 10 % de leurs revenus dans l’achat de nourriture, les populations pauvres y consacrent entre 50 % et 80 %… on comprend pourquoi le sujet interpelle plus les pays en voie de développement que les pays riches.

Un rapport de l’Université Nacional de Colombie affirme que quand brûle l’éthanol avec l’essence il se crée des substances cancérigènes et conclut que les cancers associés à l’éthanol pourraient être les mêmes que ceux qui sont causés par les gaz qui proviennent de l’essence conventionnelle. L’Université de Stanford parle d’une augmentation des maladies respiratoires !

Je vous ai fait flipper ? Et bien moi cela m’a fait flipper ! autant, sur le sujet des OGM, je suis sceptique et pas convaincu que cela soit mal, autant là, je crois, que j’ai trouvé le seul point d’accord que j’ai avec Fidel Castro 😉 bouffez-le, le maïs et ne le mettez pas dans vos caisses !

Oui effectivement, ce n’est que le mauvais côté de la chose et certains d’entre vous auront peut-être des arguments en faveur des biocombustibles. Dans ce cas, n’hésitez surtout pas à vous manifester et partager vos points de vue.

Pour ce qui est de la solution au problème, je ne l’ai pas, donc pas la peine de me demander 😉 Le rapport de l’ONU affirme que les biocombustibles sont plus efficaces pour l’énergie thermique et électrique que pour les transports !! Peut-être la solution au problème ?

  • promis la prochaine fois je vous parle de foot 😉
    Advertisements
  • 10 commentaires pour Alerte: Biocombustible

    1. Jonathan dit :

      Un prochain billet foot ?… J’en connais un qui révise du côté de La Plata qui va raler 😉

      Bref, merci pour ce billet qui m’a permis d’en savoir plus sur les biocarburants.

      A bientot à Lima !

    2. Aless dit :

      Le sujet est super intéressant, et j’aime beaucoup ta présentation qui est sans parti pris et qui montre les pour et les contre!
      Pour résumer je dirais l’adage latin « in media stat virtus », autrement dit, le biocarburant peut être une solution pour l’après pétrole, mais il ne doit en aucun cas être le seul combustible post-pétrole, et notamment pour l’automobile! Il faudrait l’inclure dans un système plus vaste où l’on prendrait en compte l’ensemble des énergies propres!

      Sinon, le Pérou s’est qualifié pour les quarts de Copa America, ça aussi ça mérite un billet de ta part, non? 🙂

    3. argentin dit :

      Jonathan est un visionnaire car je vais dire ceci:  » Naaaaan, trop long cet article, j’ai pas le temps de le lire en entier….suis à la bourre dans mes revisions!!! et quoi? un prochain billet sur la baballe blanche qui roule sur l’herbe? J’HA-LU-CI-NE… »
      Oui, Jonathan est un visionnaire.

    4. Guillaume dit :

      Aless, t’inquiète je prépare un petit résumé à ma façon du premier tour de la Copa America…avec une place privilégié pour le Pérou et l’Argentine…

      Ouai je me suis un peu déchiré sur la longueur du billet, et encore y a plein de chose à dire…heureusement que Patrick veille et nous fait passer un article qui complète le billet…

    5. Patxi dit :

      Merci pana pour cette très très bonne synthèse.
      ‘fait mal au cul, mais Chavez et Castro ont raison, comme l’ECOSOC, la FAO, AVSF et toutes les ONGs et experts indépendants sur le sujet. C’est un énorme danger d’un Nord et du monde émergent (brésil, Inde, chine) aveugles et prépotents que de décider de ce genre d’orientation sans se soucier de l’impact social, économique et écologique mortifère que ça aurait sur l’immense majorité des poupulations mondiales.
      Les cultures extensives du soja et du mais transgenique au mexique sont déja la preuve de ces débordements ultra dangereux…
      l’exode rural forcé se poursuit, les mégalopoles agglutinenet des maux insolubles; pas vraiment l’avenir de l’humanité ces modèles là…
      merci Mr Guillaume pour aborder le sujet de cete façon.
      Patxi

    6. Guillaume dit :

      M.Patxi, toujours un honneur de vous avoir comme visiteur!

    7. stephanie dit :

      et ben tu vois j’avais réfléchi au problème avant toi. Au vu des problèmes et des desastres ecologiques que créé l’agriculture intensive (pesticide, deforestation…) il est evident que le bio carburant ne fais que deplacer le problème. Il en va de meme pour les emballages plastiques / cartons. La conclusion principale est qu’il faut etre toujours très prudent quand on emfourche un cheval de bataille car il est des revers à la médaille qui vont aller à l’encontre des objetifs.
      Je pense aussi à l’utilisation des medicaments génériques qui font faire des ecos à la secu mais mettent en péril les revenus des industries pharma qui utilisent les plus values à des fins de recherche, et ce sont eux qui mettent les nouvelles molécules au point(dixit David qui m’ a suggéré le problème), alors je fais quoi à la pharmacie maintenant???.
      Moi je dis que les gens manquent de discernement, le peuple comme les dirigeants. C’est difficile de prendre un problème dans son ensemble. En faisant nos etudes centrées sur une discipline on en oublie de condiderer le problème de façon globale et sous tous ses aspects.
      Je t’ai saoulé là?

    8. Guillaume dit :

      tout à fait d’accord avec toi cousine! et non tu ne me saoules pas du tout, au contraire 😉
      Dis à ton frangin qu’il soit assidu à mon blog comme tu peux l’êtres…cela serait sympa et interessant 😉
      bise

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s