Tremblement de terre au Pérou

Un tremblement de terre a frappé la région de Lima hier soir. Le bilan est grave et malheureusement non définitif, on parle de plus de 350 morts et des milliers de blessés!

L’épicentre était situé dans la région de Pisco entre Lima et Ica. Les endroits les plus touchés ont été Cañete, Chincha et Pisco. Il y a eu des dégâts à Lima, surtout dans la partie sud, Miraflores, San Isidro, Barranco etc.

Cañete et Chincha me sont particulièrement familiers puisque j’ai eu l’occasion d’y travailler mes derniers mois au Pérou. L’entreprise pour laquelle je travaillais, a dans cette zone un chantier.

J’ai pu me mettre en relation avec mes anciens collègues et mes amis. Avec chance, aucun drame ne les a frappés directement, malgré quelques dégâts matériels, tous m’ont raconté qu’ils ont eu très peur ! De plus, les communications téléphoniques ont été gravement touchées et il était impossible de se communiquer avec les proches, ce qui a rajouté un stress supplémentaire.

Les images qui nous sont parvenues, ici en Argentine, sont impressionnantes et font froid dans le dos !

De nombreuses aides affluent vers le pays des pays voisins (Colombie, Chili, Argentine, etc.), mais aussi de France, d’Espagne et d’Allemagne.

Comme souvent dans ce style de drame, des pillages et même des évasions de prison sont à déplorer ! Je n’arrive jamais à comprendre ce style de comportement ! Profiter de la détresse de certains est un vrai scandale !

En ces moments difficiles, j’ai une pensée particulière pour mes amis péruviens et ce pays avec lequel j’entretiens une affection particulière.

Advertisements

19 commentaires pour Tremblement de terre au Pérou

  1. Patrick dit :

    Eh oui, les voleurs volent, les pilleurs pillent, les prisonniers s’échappent, je ne crois pas que ce soit un manque de civisme tout à fait nouveau de leur part, mais, c’est plus facile dans ces conditions, il faut bien le reconnaître.
    Pourquoi s’en étonner ?
    Pour revenir à des choses sérieuses, j’ai eu l’occasion de vivre plusieurs tremblements de terre, c’est toujours très impressionnant et traumatisant. Une impression d’impuissance devant la nature qu’il est difficile d’oublier.
    Il en mourra moins dans ces quelques jours de ce qui meure chaque semaine de faim, de malnutrition et de manque de soins. Mais ceux-là ne font pas la une des journaux.

  2. Guillaume dit :

    Le fait de ne pas ou plus s’étonner de tels comportements fait que nos sociétés partent en « couille ».

    « Il en mourra moins dans ces quelques jours de ce qui meure chaque semaine de faim, de malnutrition et de manque de soins. Mais ceux-là ne font pas la une des journaux. »

    Patrick, tu nous avais pas habitué à une telle démagogie 😉

    Moi, la seule fois que j’ai senti une secousse, c’était il y a qq semaines à Lima. Sur le moment j’ai même cru que c’était mes voisins d’hotel qui étaient en train de forniquer. Véridique!! 🙂

  3. clément dit :

    Esperons que l’aide internationale arrivera vite et qu’elle sera distribuée au mieux car ça va etre l’anarchie dans les jours à venir. ( pas de tremblement de terre à mon actif)

  4. Patrick dit :

    c’est pas de la démagogie, il doit aujourd’hui mourir plus de 50 gosses par jour au Pérou pour ces raisons. Ça vous choque ?
    Tant pis !

  5. monie dit :

    A part un mini « tremblement de terre » à Clermont, que j’ai même pas senti…rien.
    J’attends avec angoisse des nouvelles de mes amis et leurs familles…

  6. Patrick dit :

    Terre des hommes :
    55% de la population péruvienne vit dans des conditions de pauvreté récu- rrentes et 25% en situation de pauvreté extrême. Parmi ceux-ci, 4 millions sont des enfants et des adolescents.
    Les carences alimentaires augmentent les risques de malnutrition infantile et accentuent le taux de mortalité des moins de 5 ans.
    Rapport UNICEF :
    À mi-juillet 2004 (en 15 jours et sur un seul secteur), on avait attribué le décès de 60 enfants aux températures glaciales.
    « Certains des chiffres dont nous disposons proviennent en fait des rapports du Ministère de la santé et je suis certain qu’ils ne constituent que le sommet de l’iceberg ».

  7. Guillaume dit :

    tu ne ferais pas du trolling 🙂 🙂

  8. Patrick dit :

    Unicef statistiques :
    Pérou
    Population : 27.968.000
    Nombre annuel de décès d’enfants de moins de 5 ans (2005) : 17.000
    France
    Population : 60.496.000
    Nombre annuel de décès d’enfants de moins de 5 ans (2005) : 4.000
    Et je suis démagogue ?

  9. Patrick dit :

    Quant à l’aide internationale, par expérience, je peux déjà vous dire qu’une moitié sera utilisée par les politiques pour faire du clientélisme et l’autre sera revendue aux plus offrants peut-être même aux ONG qui sur place sont à l’origine des dons.
    Ça se passe comme ça et ça non plus on en parlera pas, les images de la corruption ne passent pas bien à la télé et dans les journaux. Beaucoup moins bien qu’un immeuble effondré.
    Et ce n’est pas du trolling, je parle bien du tremblement de terre au Pérou, celui qui va rapporter quelque argent aux photographes sur place et aux journalistes qui se font généralement refuser par leur rédaction des articles beaucoup plus intéressants que cela sur le pays.

  10. monie dit :

    C’est ce qui arrive toujours malheureusement. Il y aura toujours des gens pour profiter du malheur des autres. Même parmi les associations les plus connus (Médecins sans frontière etc). Mais lorsqu’on demande « l’aide internationale » faut-il rester inactif pour autant? Que faudrait-il faire?
    Il est déplorable, anormale, que l’on ne parle pas plus et qu’on agisse pas plus au quotidien, que ce soit au Pérou ou dans de nombreux autres pays, ou encore que personne ne l’ouvre pour dénoncer ce genre de « détournement » du malheur.
    Mais il est normal de réagir lorsqu’un désastre comme un tremblement de terre arrive, il est innatendu, imprévisible, incontrolable.
    Et il est d’autant plus normal et tout simplement humain de réagir lorsque des proches sont susceptibles d’être touchés.
    Les proches de mes amis vont bien.

  11. Patrick dit :

    Bien entendu, Monnie, mais il me semble important de mettre de temps en temps les priorités dans le bon ordre et c’est seulement dans ces moments-là que le message a le plus de chance de passer.
    Cela n’empêche pas de s’inquiéter pour ses proches et ses amis.

  12. stephanie dit :

    bon moi franchement j’ai pas à parler, depuis mon espace au fin fond de la france protégée. Mais ce qui me rassure c’est que tu ailles bien et que j’ai pas besoin d’appeler tes parents pour avoir de tes nouvelles car j’ai eu l’info hier et forcément j’ai d’abord pensé à toi. j’t’embrasse cousin.

  13. Guillaume dit :

    cousine,
    il n’y avait pas de risque puisque je suis maintenant sur BsAs…
    biiiiiise

  14. patxi dit :

    je comprends ta tristesse et compassion pour ceux que tu connais la bas.

    Mes potes de Lima et Cuzco vont bien, et me sont parus très calmes. Leurs parents en ont vu d’autres, notamment en 1970, m’ont ils dit;
    bravaches en facade; emus..

    selon les pros de l’humanitaire d urgence, seuls 10 % des victimes de desastres naturels sont secourus par les internationaux. 90 pour cent, c’est de la solidarité locale immédiate.des individus, des ONG locales, des acteurs locaux.
    cette idée du sauveur de l’extérieur a toujours la peau dure, malgré les faits, qui sont tetus..

    En tout cas, je ne peux resister à mettre mon petit grouin dans la discussion…
    en effet, on ne devrait pas se contenter d’indignations sous le coup de l’émotion médiatique. une des vraies différences qu on peut evnetuellement avoir, je pense, mais qui demeure justement intéressante, c’est que vous semblez vous accomoder parfaitement de l’agenda différencié que nous imposent les grands groupes de presse de notre ère globalisée, les moments de pathos téléguidés et sélectifs, forcément sélectifs.
    le deux poids deux mesures permanents.
    pensez a la couverture tsunami, ou 1O europeens valaient 10 000 asiatiques.
    OU au Nine eleven, ou 3000 gringos valent largement les 20 000 indiens de Bophal en inde, morts made in US.
    Un massacre dans un ays oublié n est rien, ne pèse rien face aux qq touristes occidentaux sequestrés, etc etc etc..
    car mon frère doit me ressembler, sinon c est mohammed, bamboula, je ne peux m identifier a lui car son pigment n’est pas photogenique. j en viens ou:
    le prisme deformateur des medias, le prisme ultra reducteur et souvent indecent, qui nous alerte et mobilise notre capacité d’indignation quand c est facile (un seisme), quand on peut culpar la fatalité, mais on se montre taiseux quand le desastre est humain (reprenons les exemples de patrick), lorsqu’il s agit de simples decisions politiques, de CHOIX et de volonté d’un groupe ou de la COLLECTVITE…

    c’est exactement comme ce machin la. ca ca devrait nous indigner, tous, nous questionner sur nos modes de comportement. mais non, on s indigne, TOUS, d’autres choses, car il est sur pour nous d’échapper au monstre froid de la machine télé qui s’emballe et nous emporte dans son élan inébranlable..on peut changer les choses, les solitions existent, elles sont souvent plus simples que ce que l on croit..

    ca c est a gerber, et qu on ne parle pas des retombees en terme d emploi de cette industrie, sinon je vais mordre..

    Les Américains dépensent 41 milliards de dollars par an pour leurs animaux domestiques, selon l’American Pet Products Manufactures Association. Une somme supérieure au PIB de 64 pays. Et la progression de ce budget est telle qu’il devrait atteindre, d’ici à deux ans, 52 milliards de dollars. Ainsi l’amour sans limites pour chats, chiens et autres petites bêtes calines coûte cher : 2,1 milliards pour l’achat des animaux, 2,9 milliards dans le toilettage et l’hébergement, 9,8 milliards chez le vétérinaire, 9,9 milliards en médicaments et vitamines, et enfin 16,1 milliards pour les nourrir. Bien plus que le cinéma (10,8 Md), les jeux vidéo (11,6 Md) et la musique (10,6 Md).

    Côté français, ce budget est plus raisonnable (3 Md en 2005, selon l’Insee), bien qu’il ait augmenté de 70 % en dix ans. La dernière enquête Facco/TNS Sofres, réalisée en novembre 2006, montre que plus d’une famille française sur deux possède un animal. Les 60 millions d’animaux domestiques sont donc en France de plus en plus gâtés.

  15. Guillaume dit :

    Je vous remercie pour vos infos, très intéressant et effrayant. Mais je suis sûrement un gros enfoiré car le tremblement de terre m’affecte plus que les autres drames mondiaux qui se passent tous les jours dans le monde (bien qu’ils ne me laissent pas indifférent et me révoltent). Je crois qu’il serait possible de creer un blog spécial « drame dans le monde »!
    Seulement, voila, c’est très triste à dire mais quand on a des proches qui sont touchés par un drame on se sent plus impliqué, c’est la triste réalité de la nature humaine.
    Je ne crois pas être victime des médias en parlant de ce tremblement de terre sur mon blog…
    Pour être un peu provoc’ 😉 je dirai qu’il est aussi « con » (je suis sûr que tu ne le prendras pas mal) de dire que 20000 indiens vallent mieux que 3000 gringos et vis versa.

    Le point est que je voulais juste faire un « clin d’oeil » à mes amis péruviens et leur dire que je pensais bien à eux en ces moments difficiles…rien d’autre…

  16. tonio dit :

    Allez je m’y mets aussi… Moi je suis assez d’ac avec ton post, et même si on doit s’indigner de tout, on peut aussi de voleur, pilleur… La conscience de chacun est « de chacun » et si je veux faire un post sur la mort de ma grand mère par qu’elle a été mal soigné dans les hôpitaux français et que je crie au scandale sur la dégradations de la santé publique c’est mon droit, même si je ne parle pas de tous les autres qui n’ont même pas accès à santé tout court…

    je suis d’accord Patxi avec ton argumentaire, mais vouloir toujours râler sur les victimes oubliée n’est pas toujours nécessaire. En tout cas pas dans les cas.
    Alors Guillaume merci pour ton post, et t’as pas à le justifier. Imaginer que sur les 15 blog sur l’amérique du sud personne n’en a parlé… Heureusement que Guillaume est là sinon on aurait eu un cas de conscience: de nouvelles victimes oubliées …

  17. Patxi dit :

    La conscience de chacun est “de chacun”.
    J’aime beaucoup et ca me donne a reflechir.
    Merci, en serio.

    En tout cas, j’utilise souvent les blogs pour me defouler un peu.et ecouter.et reflechir. mais je prefere mille fois la discussion en live dans un bar, avec des binouzes, moins de malentendus qu a l ecritt.
    la proportion hygienique ca doit etre a peu pres: 4 charlas legeres pour une un peu serieuse.
    j aime pas les moralistes ni les talibans de la vertu.
    qu on ne s y meprenne pas. je demande a personne d etre un militant, mais qu on se pose des questions.
    je constate qu on parle toujours beaucoup plus des fatalites et desastres naturels (personne de responsable) que des crises qui ont des racines politiques et humaines que l on pourrait nettement anticiper, prevenir.et sanctionner.
    et d autres faux debats lances par nos faux medias.

    Guillaume, justement puisque tu es friand, ja ja, voila UN site parmi d’autres, celui de MSF sur les 10 crises oubliees:
    http://www.msf.ch/10-Crises-oubliees-2006.616.0.html

    ce qui met la rage, c’est qu avec relativement peu de moyens, on pourrait resoudre certaines de ces crises oubliees. c est tout. on nous fait croire que c est complique, pas vraiment.

    la colombie, bon, celle la, c’est plus complique…
    putain je viens de tomber sur ca, chai pas si c est vrai: des infos au Perou??

    20/08/07
    Denuncian en Perú latas de atún con foto de Chávez para damnificados del terremoto
    Lima.- El presidente Hugo Chávez fue acusado hoy por un diario limeño de hacer política con la tragedia del terremoto en Perú al donar latas de atún etiquetadas con su foto y la del líder opositor peruano Ollanta Humala, lo que fue negado por la embajada venezolana.
    Según la denuncia, los alimentos repartidos en los devastados barrios populares de Pisco y Chincha, centro-sur de Perú, llevan el rótulo « Ante los saqueos, bloqueos, desesperación y caos, solidaridad con nuestros compatriotas ».
    El diario Expreso, reseñado por AFP, publica una foto donde un poblador muestra uns lata con las fotos de Chávez y Humala sin especificar dónde fue tomada.
    El embajador de Venezuela en Lima rechazó la acusación calificándola de « maniobra vil de intenciones nefastas », y negó que las donaciones de su país hubieran llegado membretadas.
    « Nuestros alimentos han venido sin propaganda política. Reto a la prensa a verificar las donaciones de mi país que han llegado al aeropuerto militar de Pisco », aclaró el embajador de Venezuela en Lima, José Armando Laguna a la radio CPN.
    El presidente peruano Alan García señaló a periodistas que sería de « mal gusto » si se comprueba que la ayuda lleva las fotos de Chávez y de Ollanta Humala.
    La etiqueta de la supuesta donación de Caracas, que habría llegado en un avión militar venezolano el fin de semana, lleva un texto donde se elogia la solidaridad de Chávez y se denuncia « la ineficiencia y lentitud del Estado peruano » para repartir la ayuda humanitaria.
    El Partido Nacionalista de Ollanta Humala negó a la AFP, a través de su vocero Cynthia Montes, que las latas de atún hayan sido entregadas por ellos a los damnificados así como cualquier coordinación con la embajada de Venezuela en Lima.
    « No hemos hecho ningún convenio para entregar conjuntamente víveres con el gobierno venezolano. Ignoramos si realmente estas latas de atún son parte del cargamento venezolano », dijo la vocera del Partido Nacionalista.
    La fotografía con las fotos de Chávez y de Ollanta provocó la indignación de algunos

  18. Guillaume dit :

    Tonio, c’est exactement ça!! 😉

    Patxi, 100% ok avec ça: « mais je préfère mille fois la discussion en live dans un bar, avec des binouzes, moins de malentendus qu a l écrit. »

    je suis aussi d’accord avec cela: « ce qui met la rage, c’est qu avec relativement peu de moyens, on pourrait résoudre certaines de ces crises oubliees. c est tout. on nous fait croire que c est complique, pas vraiment. » mais seulement je ne comprends pas le lien avec mon post…en fait, je suis d’accord avec tout ce que tu dis dans tes commentaires antérieurs sauf que j’ai (avais) l’impression que pour toi il ne fallait pas parler de ce tremblement de terre (car trop facile de s’apitoyer, car effets spectaculaires, médias et tout le toutim) mais plutôt sur la pauvreté dans le monde, le Soudan, la mortalité infantile, etc…(vachement plus « rebelle », « altermondialiste », « humaniste » car personne n’en parle). Mais je suis sûr que ce n’est pas ton cas non plus, rassure-toi !

    En ce qui concerne cette histoire de boîte de conserve avec la gueule de Chavez, je ne sais pas, pas eu d’écho ! mais cela ne m’étonnerait pas plus que cela….

  19. tonio dit :

    Moi j’aime aussi cette histoire de boite de conserve .. j’espère que c’est vrai!
    y’en a bien qui envoie des sac de riz écrit usaid dessus. Je ne sais pas qui c’est usaid mais le gars il s’est fait deux trois sacrées campagnes de par le monde!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :