Souvenirs:Le monde est un « village » – Part II

Suite de « Souvenirs: Le monde est un « village » – Part I »

Je m’excusai auprès de la charmante jeune fille qui l’accompagnait, pour mon intrusion inopinée durant leur déjeuner et suivit le dialogue suivant :

Moi:  » Laos? »

Lui: « Putain, oui! »

Moi: « t’es allemand mais je ne me rappelle pas ton prénom »

Lui: « et toi tu es français et tu as un Tatoo dans le dos! »

Moi: « ……….. » – (sur le cul, sonné!)

Moi: »t’es en bourlingue par ici? » – (dans ces moments on a toujours des questions très connes 😉 )

Lui: »non, je viens de me marier à Luisa (Ndlr : la charmante jeune fille) et nous sommes en voyage de noces dans le coin « 

…blablablabla… pendant plus d’une heure!

Alors, qui était-il ?

C’était donc un allemand avec qui j’avais, il y a 5 ans (au moment des faits) traversé la frontière Thailande-Laos et où nous avions eu quelques galères et à qui j’avais avancé un peu de cash. Nous avions partagé seulement quelques jours de voyage ensemble, mais je l’avais croisé de nouveau quelques semaines plus tard à Bangkok, dans la fameuse rue de Khao San road et nous avions pris une jolie cuite et rencontré deux petites américaines……….je m’égare de nouveau!!

5 ans d’intervalle, seulement quelques jours à partager galères et bons moments, frontière Thailande-Laos, le bout du monde….si ce n’est pas une histoire de « le monde est tout petit »!

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…comme les Kisscool…il y a un double effet!

Le même jour de cette rencontre hors norme, j’embarquai sur un bateau pour m’amener à Puerto Montt. Je devais y retrouver un pote australien (pas à Puerto Montt mais à l’embarquement!). Il arriva et me présenta à un couple d’anglais. Et me raconta qu’ils s’étaient rencontrés il y a 3 ans dans les Caraïbes et qu’ils venaient de se retrouver par hasard, ici, à Puerto Natales!

Je fis le type surpris et lui rétorqua : « le monde est petit! »

Ne désirant pas révèler que je venais de vivre la même histoire quelques heures auparavant, peur de gâcher la sienne, garder l’émotion de la mienne intacte et surtout ne voulant pas être obligé d’expliquer l’impossible, gardant la magie et le mystère entier que dégagent Puerto Natales. Pour mettre un « visage » sur ce lieu mystérieux, je vous invite vivement à vous rendre sur le site de Marc Gibaud (celui de Transam). Vous comprendrez pourquoi cela m’est passé là-bas !

15 commentaires pour Souvenirs:Le monde est un « village » – Part II

  1. Clément dit :

    T’a un tatouage dans le dos??!!! il represente quoi? on veut une photo 😉

  2. stephanie dit :

    moi aussi j’veux une photo là!!!

  3. Guillaume dit :

    J’y crois pas, vous retenez que ça de mon histoire!! 😉

  4. dulconte dit :

    La curiosité ne retient que ça ;).
    Belle histoire en tout cas, les lieux de bout du monde son toujours propices aux rencontres, p’tre car nous sommes attirés par ce genre de lieu comme l’aiguille d’une boussole par le pole nord.

    Dans le style p’tites histoires marrantes, genre coïncidence. Du côté d’Uyuni j’avais avec Mariana rencontré un Israélien. Il nous avait appris un jeu de carte plutôt marrant. Jusque là rien d’extraordinaire. 15 jours plus tard, dans le stat du site</a<, je vois un lien inconnu. J’y vais et je découvrir le site de deux voyageurs qui avait, à Vintiane au Laos, rencontré Claudio, le pote avec qui j’ai voyagé pendant deux ans. Et je découvre avec stupéfaction que le même jour, il avait appris le même jeux de carte que moi.
    C’est con comme histoire, mais ça m’avait profondément perturbé.

  5. monie dit :

    C’est tout de même pas banal cette histoire! Et j’aime à penser que ce sont d’étranges coïncidences un peu comme dans les contes.
    et sinon….on veut tous voir ce tatouage! 😉

  6. Guillaume dit :

    tous les voyageurs ont une bonne histoire de ce style. Comme dit Dul: « …les lieux de bout du monde son toujours propices aux rencontres, p’tre car nous sommes attirés par ce genre de lieu comme l’aiguille d’une boussole par le pole nord. »

    Oubliez le tatouage 😉 ou alors il faudra m’inviter à une piscine ou votre maison au bord de la mer hehehe!

  7. Clément dit :

    J’ai encore plus « je suis sur le cul » à vous raconter…une rencontre similaire, genre retrouvaille fortuite, réelement inopinée, troublante et enchanteresse. C’est un truc de fou que chacun devrait vivre, apres lequel on ne peut plus douter des lois metaphysiques et la destinée. J’ose même pas imaginer le pourcentage infiniment mince de probabilité que cette personne et moi nous nous rencontrions dans cet endroit, au même moment.
    Mais bon, vu que Guillaume ne veut pas poster une photo son tatouage, je ne vous raconterai pas mon incroyable rencontre spacio temporelle. Na.

  8. Guillaume dit :

    Chantage!!!! je ne tomberai pas dans le panneau 😉

  9. jonathan dit :

    je ne me connecterai plus à ce site tant que je n’aurai pas vu le tatouage de Guillaume.
    adieu ou à bientot ? seul Guillaume a la clé …

  10. toño dit :

    fait toi pas prier … Dul est un excellent photographe alors une petit session de nu dans le métro et hop c’est fait!!!!!
    Dul tu accepte t’as mission?

  11. Guillaume dit :

    Non mais c’est pas vrai! pas la peine d’insister! c’est non!!!!! 😉
    Jonathan, j’ai le regret de t’annoncer que c’était ta dernière visite 😉

  12. stephanie dit :

    dommage pour jonathan, moi j’insiste pas je sais où trouver la maison du bord de mer (je sais pas faire les emoticônes mais imaginez qu’il y est ok?) ton histoire est un peu magique et remet en cause les lois cartesiennes des probabilités. Comme quoi l’univers est regi par d’autre règles que les mathématiques. Je pense que la double rencontre le meme jour de ces personnes du bout du monde eloigne de nous l’hypothèse de la côïncidence fortuite et tout à faist hasardeuse. Ce serait l’entrée dans un univers parrallèle que je n’enserai pas surprise!!! (emoticône again…) Mais c’est vrai moi aussi ça m’est arrivé, la fille est devenue ma copine au lycée. J’te raconte: Ma famille a un pote (dont t’as surement entendu parler) qui est parti dans les 80’s vivre en indonesie et devenir the specialiste mondial de la foret tropicale indonesienne. Au lycée en 86 (je suis en première) arrive dans mon internat une petite de seconde qui nous dit venir de là bas. ‘ah tiens j’ai un copain là bas aussi il s’appelle yves’ – ‘non j’y crois pas, c’est le meilleur pote de mon père!!’ et voilà!!! on a passé les deux années qui me restait d’école ensemble…. bon c’est moins bien que toi mais j’ai participé…

  13. Guillaume dit :

    Sympa toutes ces histoires!

  14. Clément dit :

    (message à caractère subliminal): All the things you says (bis) are running through my head…This is not enough! Tatoo

  15. dulconte dit :

    Moi j’suis pas contre la séance de nu de Guillaume dans le métro 🙂
    En fait non Stéphanie, les coïncidences sont très mathématiques. Avec le nombre de personnes que l’on rencontre et le nombre de lieux qu’on visite il est normal que parfois, on fasse des rencontres ou re-rencontres incroyables.

    Il y a bien plus de magie que de cartésianisme dans les mathématiques, mais on nous les enseigne de manière si certaines et carrées. J’me souviens en prépa,j’avais buché pendant plus de 4 heures sur je ne sais plus quelle démonstration. Le fascinant de la chose avait été que cela représentait mathématiquement les reflets de la lumière sur un cristal. Ça m’est resté et me fascine toujours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :