« Administration française » en Argentine: le verdict!

Cela fait presque 2 ans que je suis en Argentine, mais pour la première fois j’ai décidé de prendre contact avec « l’administration française » présente en Argentine. Pour des raisons professionnelles.

J’ai donc pu faire la connaissance de la Mission Economique de l’ambassade (ME), l’ambassade, le consulat et la chambre de commerce (CCIFA). J’ai décidé de les noter en fonction de critères complètement subjectifs (c’est la mode sur le net de noter les profs, les médecins, les amants…).

J’avais entendu pas mal de choses négatives sur ces entités avant d’y avoir ma première expérience. Depuis que je suis à l’étranger, cela fait déjà quelques années, je n’ai jamais pris contact avec l’un d’entre eux.

Vu qu’ici j’ai vraiment l’intention d’y rester un moment et que la « communauté française » pourra toujours m’être utile dans mon projet professionnel, j’ai donc décidé de faire mes premiers pas dans cette « communauté » (que je n’aime pas ce mot!!!)

Au début cela a plutôt mal commencé. 4 emails à la CCIFA et à la Mission Economique sans réponses! Et dire qu’ils sont certifiés ISO!!! Puis j’ai décidé de persévérer ! sur leur site internet on voit en gros: AIDE AUX ENTREPRISES, etc.J’ai donc décidé d’appeler:

-La ME m’a fait comprendre poliment, mais clairement qu’il ne fallait pas trop les déranger et qu’ils avaient un bouquin intitulé « s’implanter en Argentine » qui répondrait sûrement à mes questions…je l’ai acheté on verra bien…il date de 2005!!! Sinon, l’accueil à la réception a été plutôt très bien. Une charmante jeune argentine parlant un français impeccable et avec le sourire. Je précise cela, car pour le reste les réceptionnistes ou secrétaires sont de vraies Françaises comme on voit, en général, dans les administrations françaises: pas un sourire et que dalle de politesse!!! 

NOTE Mission Economique: 6/10

 

– Après mon coup de fil à la CCIFA, j’ai reçu deux emails d’excuses pour le retard de la réponse et une date de RDV. J’y ai rencontré quelqu’un (il a été très bien donc je vais donner son nom: Nicolas Leleu) de très professionnel qui a répondu au-delà de mes espérances aux questions que je lui ai posé. Je suis reparti avec la volonté de m’inscrire à la chambre de commerce et une liste de contacts importants pour le futur de mon projet. Serait-ce parce que la CCIFA n’est pas une administration en tant que telle et que pour eux les mots entreprise, entrepreneur, réseau professionnel, investissement, risque, etc. ils savent ce que c’est!!

NOTE CCIFA: 9/10

 

Maintenant, passons aux gros, aux lourds, l’ambassade et le consulat:

-l’ambassade…. ben, en fait je ne connais que l’interphone…impossible de parler à quelqu’un! juste un gardien, sûrement un ancien flic qui a fait une boulette dans sa carrière qui se retrouve puni et bani en argentine pour garder la porte de l’ambassade?? Au moment où je me demandé à voix haute qu’était devenu la courtoisie française (si elle a déjà existé?) une dame est entrée à l’ambassade sans sonner et a du m’entendre, car dans la minute qui a suivi ce même gardien est venu m’apporter une feuille avec les coordonnées du consulat et s’excusant de ne pas pouvoir répondre à mes questions 😉

NOTE AMBASSADE: 4/10…j’espère que les petits-fours et le champagne seront bons au 14 juillet pour pouvoir remonter cette note 😉

 

-le consulat: Accueil pourri avec un type qui parle au téléphone avec un casque en te regardant, donc tu ne sais pas s’il te parle, ou parle au type à l’autre bout de la ligne! En plus, le consulat est ouvert seulement le matin. J’ai tout de même fait mes démarches rapidement pour m’inscrire et recevoir ma carte consulaire…les prochaines élections je pourrai voter….trop cool! (Ton ironique).

NOTE CONSULAT: 5/10

 

Résultat dans l’ensemble plutôt positif, mais avec une mention « très bien » pour la CCIFA et « peut mieux faire » pour le reste.

Pour la petite histoire quand j’ai fait mes photos d’identité en face du consulat, j’étais avec Benjamin Biolay (en concert ce WE à BsAs). Je n’écoute pas sa musique, mais je l’ai reconnu direct! une touche de clodo heheh. Et puis j’ai aussi croisé Carla del Ponte….pas Bruni, bande de nazes, mais l’ancienne juge d’instruction à la cour de justice de la Haye dans le dossier de la guerre des Balkans et du Rwanda…celle aussi qui a accusé récemment les dirigeants Kosovars de trafic d’organes dans son dernier livre. Elle est Ambassadrice suisse. Elle était entourée de garde du corps!!!

Publicités

10 Responses to « Administration française » en Argentine: le verdict!

  1. laura dit :

    C’est bien intéressant ton post!! Ici en France, c’est impossible téléphoner à l’ambassade argentine; le seul moyen de leur contacter c’est par e-mail si on habite loin de Paris. Par contre ils toujours répondre aux e-mails et ils sont assez efficace pour envoyer de documents. Pour moi, c’est 5/10, car ils sont pas très sympa non plus ( a dónde quedó la simpatía argentina y el calor latino??). à propos du consulat français en argentine, j’ai vraiment une très très mauvais expérience, donc te note ne m’étonne pas…!

  2. dul dit :

    Petit détail (qui a son importance) ce ne sont pas les Serbes qu’elle accuse mais les Kosavars pour avoir fait des trafics d’organes sur des prisonniers serbes assassinés pour l’occasion. Sinon, pour l’ambassade, tu n’as accès directement à aucune ambassade dans le monde, mais toujours au consulat qui sont parfois au même endroit. La CCIFA j’ ai été bien accueilli aussi. D’ailleurs tu connaissais un membre de la CCIFA avant d’y aller, la française qui était venu à l’exposition. Le consulat ils sont super désagréables à l’accueil, mais quand tu passes le sas tout se passe bien, enfin pour moi. Je pense tester pour toi bientôt le bureau culturel de l’ambassade je te dirai ce qu’il en est:).

  3. Guillaume dit :

    Laura, j’ai plutôt un bon souvenir de l’ambassade d’Argentine à Paris…

    Dul, oui effectivement je corrige car c’est plutôt important jejej
    Je ne demandais pas non plus de rencontrer l’ambassadeur! juste que l’on m’ouvre la porte et que quelqu’un me parle en face et non dans un interphone pourri 😉

  4. dul dit :

    oui oui je sais bien. Ben l’ambassade d’Argentine tu te rends au consulat qui est dans les locaux de l’ambassade, au fond de la cours au 3ème étage si je ne m’abuse :).L’ambassade c’est pour les VIP ;), pas pour le vulgaire comme toi et moi. C’est mieux comme ça les Kossovars, pour une fois que les serbes n’ont rien fait 🙂

  5. asi que Carla del Ponte??? Sos el chico del momento… todos hablan de ella por aca hace un par de dias …

  6. Guillaume dit :

    Si Agus lo sé…por los que quieren un autografo 😉 esta en Santa Fé 846 en el edificio de Swiss Air…normal!

  7. Comme il faut toujours les deux sons de cloches, moi je vais plutôt faire des éloges à l’ambassade! J’ai dû faire pas mal de démarches à l’ambassade de France pour mon mariage (ici en Argentine, et avec un argentin) pour justement le faire transcrire en France, histoire d’être considérée comme mariée dans ma terre patrie également, et la femme de l’ambassade a vraiment été géniale. D’abord de France, elle m’a envoyé toute la documentation nécessaire, histoire de pas débarquer ici et me rendre compte:  » ah non, désolé, il vous manque un papier »! Elle a répondu à toutes mes questions immédiatement et quand je l’ai appelé pour prendre RDV elle a été très sympathique aussi!
    Ensuite arrivée à Buenos Aires. J’avais RDV dès ma descente de l’avion à l’ambassade puisque je vis dans « l’interior »! Franchement, génial, tout s’est super bien passé, et encore une fois, très gentille, je me suis sentie très aidée et soutenue dans ma démarche. J’avais besoin d’une attestation de célibat en espagnol, pour présenter à la mairie de Río Cuarto, et en 5 mn, elle a réussi à me l’obtenir, même si elle me disait qu’ils avaient jamais eu à faire ça avant!
    Pour finir, démarche post-mariage, encore une fois sans problème, elle a tout fait par courrier pour m’éviter un déplacement à Buenos Aires (à 7h de route quand même!)
    Moi je lui mets 10/10 pour toute cette bonne volonté et pour une fois, bravo à l’ambassade de France!

    PS: le consul de France de Córdoba est très sympa aussi, c’est un docteur argentin qui fait ça ad-honorem, donc si vous devez faire vos démarches à Córdoba, vous inquiétez pas, vous serez très bien reçu (il est juste un peu occupé par contre!)

    Une française en Argentine
    americanso.blogspot.com

  8. Guillaume dit :

    Ansoariocuarto,
    merci pour ton témoignage! comme tu as pu t’en rendre compte mon jugement se basait seulement sur une première expérience superficielle et conditioné sûrement par la réputation des ambassades française 😉 Depuis je suis allé manger des petit-fours à l’ambassade donc je monte la note à 6/10 jejejeje
    C’est où Rio Cuarto??

  9. Salut,

    Río Cuarto, c’est la grande ville parmi les champs, la deuxième plus grande ville de la province de Córdoba en fait, à 3h de Córdoba capital.

    C’est tout de même pas très grand, mais c’est mignon!
    Ici on la connait sous le nom de « el imperio »

    http://americanso.blogspot.com/2008/01/getting-to-know-rio-cuarto.html

    anso

  10. […] A propos de fête nationale, je n’ai toujours pas reçu mon invitation à l’ambassade pour le 14 juillet! j’suis vénère! cela ne servait à rien que je m’inscrive au consulat!! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :