Pas le goût!

1 décembre 2008

Je sais, cela fait plusieurs jours que je vous ai laissé tomber, mais j’avais une bonne excuse: Double visite de France et du Pérou 🙂

Donc, pas trop le temps de penser au blog et de suivre l’actualité. Et puis après les visites, vient la déprime post-visite, où on se sent seul, retour à la routine, au boulot, etc…et en plus il s’est mis à faire un temps de merde…ouinouinouin!!!!

Je ne vais pas vous raconter cette semaine, car elle n’a aucun intérêt pour vous et parce que cela ne vous regarde pas 😉 , le seul truc sympa à raconter c’est la soirée cuy qu’on a fait à la maison. Le cuy j’en ai parlé récemment dans ce blog.

Vu que dans les invités il y avait un autre blogueur, Patrick, qui en a très bien parlé sur son blog et bien pour ceux qui ne l’ont pas déjà lu le voici en intégralité! Je sais c’est facile de faire un post comme ça, mais puisque j’vous dis que j’nai pas le goût!

Pour manger des cuys, il me fallut tout d’abord me rendre à Palermo. Palermo c’est la zone bobo, à Buenos Aires, un truc pour les jeunes. Bref, à un moment donné, un bâtiment qui vous fait dire : vingt dieux, la belle église. C’est là.

Prendre l’ascenseur jusqu’au douzième étage.
À vrai dire, il y avait de l’inquiétude dans certains regards. Lui c’est Arthur, il n’en menait pas large. Son épouse avait préféré s’éclipser après l’apéro sous le prétexte qu’elle avait du travail à faire. Hahahaha…
Je préfère ne rien dire, je ne suis pas là pour cafter, mais l’excuse m’est apparue un peu suspecte. Ma petite chérie n’était pas là non plus, mais elle avait une bonne raison pour cela, une semaine de remise en forme en Uruguay.
La maîtresse de maison, c’est la fiancée à Guillaume, nous arrosa copieusement d’un pisco de sa préparation. Excellent le pisco, Péruvien certes, mais excellent. Là, je peux vous dire, petits joueurs s’abstenir, on a repiqué trois fois au truc, le litre de pisco a disparu.

C’est donc avec un certain optimisme que nous nous sommes assis autour de la table.
Les deux cuys provenaient directement du Pérou, et avaient passé la frontière subrepticement. Je ne vous dis pas la tête des douaniers s’ils avaient ouvert la valise. En centre de rétention directement !
Arrivé le premier, j’étais allé voir en cuisine, on ne sait jamais, la tête de la préparation. Une superbe sauce péruvienne, Paquisha style, une saveur et une consistance parfaite.
Autant vous le dire tout de suite, on a aimé. Une chair savoureuse et tendre, oubliez le lapin, c’est 100 fois meilleur. Si vos enfants ont un petit cochon d’Inde, n’hésitez pas à le sacrifier immédiatement. C’est un repas de roi.
Cerise sur le gâteau, je connais maintenant le mystère du cuy. Un petit os caché peut vous porter bonheur pour le reste de vos jours.
Et où se trouve-t-il ce petit os ? Dans l’oreille interne.
Je ne me souviens plus du nom de cet os en espagnol, mais je ne doute pas qu’un commentateur vous le donnera. C’est tout petit, m’a-t-on dit, microscopique, mais hier soir on a eu beau dépecer les deux têtes, ce qui représente quand même 4 oreilles, on n’a pas trouvé le fameux bidule. Il faut dire que l’oreille interne d’un cochon d’Inde ce n’est pas gros et pas facile à explorer.
On espère donc faire mieux la prochaine fois.

Publicités

La « papa ».

18 novembre 2008

Continuons à explorer l’art culinaire d’Amérique du Sud en mettant en avant un produit connu et consommé dans le monde entier et dont l’origine est souvent mal connue. Pas de cuy, maté, fruits exotiques, mais la pomme de terre ou papa en quechua (nom qui est resté en Amérique du Sud alors qu’en Espagne on utilise « patata ».)

En effet, la pomme de terre est d’origine américaine (tout comme le maïs, les haricots, tomates, courges) plus précisément des Andes Péruvienne, où elle y est cultivée depuis 900 ans avant J.-C.. On croit tout connaître de ce légume archi répandu et que l’on trouve très souvent dans nos assiettes à travers le monde, mais saviez-vous ce qui suit?

il existe 4500 variétés de pommes de terre.

un agronome qui met au point une nouvelle variété de pommes de terre touche un royaltie pendant 20 ans sur son invention. Sur chaque semence achetée une partie de l’argent va à l’agronome ou son employeur! comme pour les droits d’auteur!

on peut la manger en dessert.

c’est sous l’empire Inca qu’a été créée la lyophilisation! Les Aymaras pouvaient garder leur pomme de terre plus de 5 ans!

Parmentier naît 100 ans après l’arrivée des premières pommes de terre en France! C’est par contre lui qui incite sa culture et démontre les valeurs nutritives de ce tubercule.

Ce n’est qu’à la révolution, avec les famines, que la pomme de terre prend ses lettres de noblesse 😉

En France, chaque année, est publié un livre identifiant les variétés de pommes de terre que l’on a le droit de cultiver et de consommer. Si l’on a une variété qui n’apparaît pas dans le livre, on est hors la loi, même si le produit est tout à fait comestible.

elle peut être toxique et même mortelle (très rare).

Et puis n’oubliez pas: le lundi des patates, le mardi des patates,……et le dimanche jours du Seigneur des patates aussi 😉

 

Je vous conseille de voir le reportage d’Envoyé Spécial sur la pomme de terre, fort intéressant.


Un petit « cuy » pour dîner?

27 octobre 2008

 

Cela faisait un moment que je n’avais pas publié de recette ou conseil culinaire! Donc voilà que je répare cette erreur! En plus, c’est un plat spécial Pérou.

Le Cuy est un produit très prisé au Pérou et aussi en Équateur, en général c’est le plat du dimanche pour ceux qui peuvent se l’offrir. C’est un peu comme notre lapin à nous. C’est quoi exactement le cuy?? Et bien c’est un cochon d’Inde, oui oui comme celui que vous avez à la maison et qui fait le con dans une cage!! 

Donc, vous voyez que vous pouvez faire cette recette! il suffit d’aller à l’animalier du coin et lui acheter un bon gros cochon d’Inde. Demandez au vendeur un cochon d’Inde pour 6 personnes 😉 . Il reste toujours l’option de voler celui de votre enfant et de lui faire croire qu’il s’est évadé de sa cage et qu’il vit heureux dans la nature. Dans ce cas-là, au moment de servir votre enfant pensez à ne pas lui servir une patte, il risquerait de faire le rapprochement avec son petit animal de compagnie.

Dans le cas où vous ne trouvez pas de cochon d’Inde, la recette est faisable avec des hamsters, chat voir chien, en prendre un petit, type Rockshire, dimension parfaite pour rentrer dans le four ou en morceau dans la poêle.

Une fois le problème de la viande réglé, il suffit d’appliquer une recette de lapin (chasseur, grillé, à la moutarde, etc…). Vous allez voir c’est un régal! Si vous voulez vraiment vous la jouer exotique, je vous conseille de voir les recettes du site spécialisé sur le cuy: Perucuy

La prochaine fois, je vous mettrai d’autres recettes que j’ai pu tester au fil de mes voyages, tels que le chien en ragoût, singe à la banane plantain, taupe au manioc, sauterelles frites à l’huile de palme, requin meunière, etc…

Bon appétit! 🙂


Rognons à la sauce moutarde

4 août 2008

Voici un de mes plats préférés! C’est un régal que beaucoup ne partagent pas forcément…ils ne savent pas ce qu’ils perdent!

Je vais encore avoir le droit aux commentaires critiques des « dictateurs » du goût qui vont trouver quelque chose à redire à ma façon de faire les rognons à la sauce moutarde…encore une fois, pour moi, la cuisine se fait en fonction de ses goûts, des produits que l’on peut trouver sur place, du matériel disponible, etc…

En résumé, je crois que l’on cuisine comme on le sent et qu’il n’y a pas forcement de règles « internationales »…le tout est d’arriver à ce que l’on veut.

Revenons aux rognons (en plus, ça rime lol). Voici comment MOI je les prépare (2pax):

Ingrédients:

– 500g de rognons de veau

– 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne

– 3 cuillères à soupe de crème fraîche

– 2 échalotes

– 50gr de beurre

– sel et poivre

 

Préparation:

Parer les rognons (c’est-à-dire enlever le gras et les nerfs). Les couper en dés. Si vos rognons ont une drôle d’odeur (ben oui, une odeur de pisse!) je vous conseille de les laisser une nuit dans un bain de lait!

Utiliser une partie de la matière grasse des rognons et la faire fondre dans une casserole. Ajouter vos échalotes hachées, les faire suer pendant 3-5 min puis y ajouter la moutarde et la crème fraîche, poivrer et saler, bien mélanger et laisser à feux doux. 

Dans une poêle, faire fondre le beurre et y ajouter les rognons. Les faire revenir sur un feu bien vif pendant 5 min. Les rognons doivent être rosés à l’intérieur et un peu grillés à l’extérieur. Rajouter la sauce moutarde et donner un bouillon (laisser chauffer jusqu’à ce que la sauce bouille (ce n’est pas joli le présent du subjonctif) et éteindre). Assaisonner et servir bien chaud.

Moi, j’aime bien accompagner les rognons de pâtes ou de purée de pommes de terre.

Bon appétit!


LA crêpe!

21 juillet 2008

Voici une recette de plus que je prépare très régulièrement! Quoi de plus facile que de faire des crêpes? RIEN!

On la rempli de n’importe quoi, pas de matériel spécial et même un naze en cuisine peu faire des crêpes. La seule « difficulté » est de la faire sauter 😉

Ingrédient:

-125gr de farine

-2 oeufs

-350cl de lait

-1 pincée de sel

-1 cuillère à soupe d’huile

Préparation:

Faire chauffer une poêle, ajouter un peu d’huile pour que la crêpe de colle pas. Dès que la crêpe se décolle de la poêle, la faire sauter (pas la peine de la faire prendre 3m d’altitude, personne ne va vous donner une note artistique!).

Maintenant, la question est de savoir avec quoi on la fait?? Si vous lisez bien le titre, je vous parle de « LA » crêpe, donc pour moi la seule chose qui doit accompagner une crêpe est le NUTELLA!!!

J’ai déjà converti des « mangeurs de dulce de leche » à ce produit magnifique qui nous vient d’Italie même si l’usine qui produit le plus de Nutella est basé en France 😉 Je vous avoue que je passe un pot de 350gr par semaine…(un pot qui n’existe pas en France, en France c’est 400gr, mais où sont passés les 50gr manquants?)

Pour vous faire plaisir je vous mets la page officiel du NUTELLA par contre il faut absolument que quelqu’un dise à FERRERO (propriétaire de la marque) qu’il fasse quelque chose pour leur pub et leur marketing, c’est à ch…!!!


Brownie

28 avril 2008

Je suis en pleine époque Brownie! Je suis devenu un fan de ce gâteau…je me le prépare donc moi-même 😉

Les débuts ont été un peu foireux, car je n’avais pas le bon récipient (ce qui m’a valu pas mal de moqueries!), maintenant que je l’ai je me régale!! Il faut avoir un plat pas très profond pour avoir un brownie de 2-3 cm d »épaisseur.

En plus, c’est super simple à faire:

Ingrédients:

– 100g de beurre

– 100g de chocolat (submarinos par exemple)

– 50g de farine

– noix de pécan à volonté

– 2 oeufs

– 100g de sucre

– essence de vanille

Préparation:

– Faire fondre dans un bain-marie le beurre et le chocolat.

– Mélanger les oeufs au sucre, la farine, la vanille et les noix de pécans.

– Intégrer à cette dernière préparation le chocolat fondu

– Bien mélanger, verser dans le plat beurré et mettre au four environ 20 minutes.

Une fois le dessus qui commence à craqueler, c’est que c’est bon. Moi je l’aime bien pas complètement cuit!

Si vous accompagnez le brownie d’une boule de glace vanille, c’est à tomber par terre 😉 et puis comme idée de gâteau d’anniversaire c’est pas mal, n’est-ce pas Patrick 😉

Bon appétit!


Tarte aux pommes « made in Che! Boludo… »

31 mars 2008

Hummm! cette tarte aux pommes a connu un certain succès de ce côté de l’Atlantique.

Donc, voici la recette:

Tout d’abord la pâte brisée :

-300g de farine
-150g de beurre
-une grosse pincée de sel (sinon directement du beurre salé)
-3 cuillères à soupe de sucre
-10cl de lait tiède

Vous obtiendrez une pâte friable mais assez compacte pour l’étaler facilement dans votre moule à tarte avec les poings (je n’ai pas de rouleau à pâtisserie 😉 ). N’oubliez pas de faire des trous dans la pâte avec une fourchette pour éviter qu’elle gonfle… 

Maintenant, le contenu de la tarte aux pommes:

-3 ou 4 pommes de votre choix
-2 oeufs
-25cl de crème fraîche
-100g de sucre
-un sachet de sucre vanillé ou une petite dose d’essence de vanille (ce que je préfère)

Le tout bien remué pour donner du moelleux à cette préparation! 

Au four et une fois que la tarte commence à bien être dorée, le tour est joué!

Bon appétit!